Bas Carbone

Montpellier, France


[Traducció en curs de realització]

2018 nouvelle Gare TGV
« Nous vivons aujourd´hui dans un monde où le futur est obsolète… ». Cette affirmation de Pep Subiros, philosophe, il y a 10 ans, est d´une grande clairvoyance.
Suite à l´arrivée de la nouvelle Gare TGV Montpellier – Sud de France, 5 ans seulement après la livraison, le parking Saint Roch pourrait déjà être amené à se transformer !
La gare nouvelle Montpellier Sud de France verra le jour en 2018 sur le site Méjanelle/Pont Trinquat, près d´Odyseum. Complémentaire à la Gare Saint-Roch, elle doit accompagner le développement du transport de passagers et marchandises à grande vitesse, sur des longues distances, via un nouveau tracé contournant Nîmes et Montpellier. Elle devrait permettre un passage plus fréquent des trains à grande vitesse et une reconduction de la Gare Saint Roch vers la desserte régionale et de proximité avec le TER. Les deux gares seront connectées entre elles et à l´aéroport par les transports en commun existants, puis avec l´extension de la ligne 1du tramway et de la ligne 3.
On peut donc commencer à spéculer que le parking aérien de la Gare Saint Roch va subir une baisse de besoin de stationnement (une part des voyageurs et des loueurs seront transférés à la nouvelle gare TGV),
D´autre part, l´évolution des modes collectifs et personnalisés de déplacement, du type co-voiturage, locations ponctuelle au cas au cas, l´ auto-partage urbain, liés à une évolution certaine de la tailles des voitures électriques urbaines, ce qui nous amène à penser que des surfaces seraient libérées pour d´autres usages.

Société de l´Information / Société mutante
La profonde mutation économique, sociale et culture que nous vivons en ce début du XXI, s´appuyant sur les nouveaux outils de l´ère digitale, nécessite des réponses nouvelles, innovatrices, souples et à « code ouvert », qui puissent intégrer le « vecteur temps » dans la planification territoriale, dans l´architecture, dans la manière d´habiter, de travailler, de produire et de distribuer.

Montpellier 2040 – Ecocité
Parallèlement, dans les pensées structurantes de l´étude Montpellier 2040 et du grand projet urbain Ecocité « de Montpellier à la Mer », les études visent à minorer la place de l´automobile et reconsidérer celle du piéton. Les concepts de solidarité, de tolérance, de ville durable solidaire et de cité humaniste, de même que les usages collectifs intensifiés et les nouveaux services urbains figurent parmi leurs grands enjeux.
Dans cette logique territoriale et urbaine, la conception de n´importe quel bâtiment, public ou privé, devrait pouvoir contempler cette notion de réversibilité, la capacité de se transformer en fonction de l’évolution des usages. Pour ce faire il est indispensable que les bâtiments soient pensés comme des bâtiments relationnels, capables d´articuler trois échelles : l´échelle humaine, l´échelle urbaine et l´échelle métropolitaine.

Vecteur temps dans l´architecture : bâtir la ville sur la ville
Comme décrit antérieurement, dans le parti conceptuel architectural pour le concours de ce parking (cf. Notice Architectonique et Environnementale, concours 2012), le lieu de centralité privilégié dans lequel se trouve ce parking aérien, situé à l´interconnexion de l´intermodalité de la Gare Saint Roch, nous a amené à mettre en place un « outil de ville » capable d´être une sorte de plateforme à « open code », apte à évoluer dans le temps sans avoir à démolir le bâtiment, minimisant ainsi l´empreinte écologique.
Le parti pris d’avoir une générosité et une neutralité structurelle, d´avoir investi dans des m3 de béton afin d´avoir des hauteurs libres à 2.55m, d´avoir libéré les plateaux de tous points porteurs en les rejetant vers l´extérieur, d’avoir mis en place une façade facilement démontable, nous a permis de rendre ce projet durable car capable de se transformer.
Ce bâtiment à usage de parking aujourd´hui, pourrait devenir un bâtiment démonstrateur de solutions applicables sur d´autres projets, créant un réseau d´équipements intelligents, à échelle nationale et internationale, dans des partenariats gagnant-gagnant.

Bâtiment Plug & Play
Le système Plug & Play est la mise en place des réseaux où se brancheraient les différents programmes mis en place. Les unités autosuffisantes seront modulables et montées sur place par des panneaux préfabriqués, avec isolation en laine de bois, ou vitrés, qu´on montera au fur et à mesure des besoins.

Cette évolutivité / mutabilité s´organisera en trois parties : résidentielle, servicielle, énergétique.
Les usages
Un équipement social tout d´abord, capable d´accueillir pour les aider à se réinsérer dans la société, la frange d´habitants en risque d´exclusion sociale, nous le nommerons l’Espace pour la Dignité Humaine. Il abritera une fonction d´assistance sociale, d´aide à l’emploi (en relation avec d´autres usages qu´on trouvera dans le bâtiment), un espace wifi et zone de convivialité pour échanger, un hébergement provisionnel, douches, laverie, buanderie, atelier couture, espace commun de cuisine + une grande table partagée pour manger. L’entrée se ferait par le R+2, sur le Pont de Sète et la rue suspendue, le programme de vie se trouvant dans le R+3 et R+4.
Un équipement culturel d´Expression Libre et d´apprentissage (du type du « 104 » dans le 19ème arrondissement à Paris), favorisant les rencontres spontanées et le mouvement corporel. Point d´échange transgénérationnel d´apprentissage des nouvelles technologies de l´information et de la connaissance. Espace de jeux et apprentissage pour les enfants. Sur la rue-suspendue et les balcons urbains des circulations verticales, Parcours Vidéo Artistique en liaison avec un musée de la ville. Point d´information général sur la Ville de Montpellier. Ces espaces se situent au R+2, en liaison avec l´entrée et certaines activités de l´Espace pour la Dignité Humaine.
Le Marché du Troc, espace ouvert, sans façades, servira comme un grand espace public de type halle. Mis à disposition pour les habitants et associations du quartier, il sera une manière de pouvoir vendre la production agricole urbaine mise en place au dernier étage. Espace public ouvert et capable de dynamiser les échanges des réseaux sociaux, en mettant en place un lieu d´échange, il se trouvera en rez-de-chaussée.
Un lieu de ruptures de charges qui se trouvera à coté de ce Marche du Troc. Constituée d’une plateforme logistique de stockage de marchandises, il servira d´interface au MIN (Marché d´Intérêt National) situé à 3km du centre-ville, moyennant la réactivation des voies ferrées le desservant. Cette plateforme servira les commerces du centre-ville au moyen de petites camionnettes électriques. D´autre part, un centre de dispatching pourrait être mis en place servant le e-commerce.
Equipement public qui abrite des usages nouveaux, émergents de la Société de l´Information (Montpellier Territoire Numérique), axés sur la mobilité des personnes, des idées et des biens. Nous proposons pour cette économie productive naissante un espace de travail de nouvelle génération où le concept de domesticité est la clé: les Bureaux Nomades composés d’un grand plateau libre, comportant un espace tampon le long des façades Est et Ouest, permettant d´y placer les espaces de la diversité : espaces de travail extérieurs, de plantations personnalisées, espace pour fumeurs…
Le plateau intérieur, l´espace tapis, serait composé de « valises –poste de travail », amovibles, regroupables suivant les besoins des usagers. On trouverait également des salles de réunion petites et extensibles à un format plus grand si nécessaire (par couplage de deux petites), des salles pour vidéo conférences et projections, des murs contextualisés, des salles de réunions informelles, non closes, des salles de « brainstorming », salle de repos-hamacs, espace pour piquenique. Il se situera au R+5, R+6 et R+7
Associé au Bureaux Nomades un espace d’hébergement temporaire pour leurs utilisateurs, complétant l’offre d’espaces de travail. Composé d’unités simples pour célibataires ou couples sans enfants et doubles pour famille avec enfants. Un espace tampon de circulation sur la façade Est (voies ferrées) et des balcons pour chaque unité sur la façade Ouest. Il se trouvera au R+8.
Sur la toiture terrasse du bâtiment un espace public dédié aux adolescents et de permaculture urbaine à usage des écoles et maintenu par les résidents de l’Espace pour la dignité humaine. Une pergola de panneaux solaires photovoltaïques permettra de protéger la végétation, tant de la pergola existante comme des cultures.
Le parking se redistribuera sur le niveau sous-sol (où sera partiellement stationnée une flotte de véhicules utilitaires électriques) et les niveaux R+3 à R+8. Il sera entièrement dédié aux véhicules électriques, qui sont une des pièces essentielles de la stratégie énergétique du bâtiment. Des zones pour motos et vélos électriques seront également habilitées.

Gestion
A nouveaux usages, nouvelles complexités et nouvelles manières de gérer : développement d´une gestion multimodale pour une économie servicielle et solidaire ? Concierges en réseaux ?
Il est evident qu’une logique évolutive demande des modèles de gestion innovants. Pour une vision du Parking Saint Roch dans 5 ans il faudra rassembler les talents de tous.


Lieu : Montpellier, France ● Maître d’ouvrage : SERM Société d’Equipements de la Région Montpelliéraine ● Equipe : BET HQE Franck Boutté Consultants; ● Programme : Etude Prospective de la Mutabilité du Parking Saint Roch ● SHON : 24.325m2 ● Coût HT : 8.830.000 euros


Notícies relacionades