Nova Biblioteca Pública de l'Estat

Barcelona, Espanya


[Traducció en curs de realització]

Le bâtiment cherche à générer un impact positif sur son environnement, à « étirer » le quartier du Borne vers la mer et à mettre en place une relation de dialogue avec le Parc de la Ciutadella et l’édifice historique de la Gare de France.

Techniquement, le bâtiment fonctionne de façon très simple, ce qui permet de respecter toutes les dispositions techniques règlementaires en vigueur. Le résultat est un édifice très compact, facile à entretenir compte tenu du fait que les façades sont traitées en béton DUCTAL, matériau innovant dont les performances sont non seulement mécaniques, lui conférant une résistance proche de celle des structures métalliques, mais aussi plastiques, car la granulométrie très fine de ce matériau permet d’obtenir un béton totalement imperméable et ne nécessitant aucun entretien. S’agissant d’un “béton fibreux”, les armatures métalliques ne sont plus exposées au phénomène de corrosion habituellement lie au processus de carbonatation des bétons traditionnels, ce qui garantit une grande durabilité à l’ensemble.

Le fait que la bibliothèque soit organisée de façon organique en différents volumes permet une gestion rationnelle des productions d’énergie, rendant possible un zonage et une sectorisation énergétique du bâtiment en fonction de l’intensité des différents usages. L’ensemble des volumes sera parfaitement isolé et les zones vitrées sont pensées pour n’être jamais directement exposées au Sud et sont de ce fait protégées des radiations solaires directes.

L’organisation spatiale et la logique structurelle du projet offrent une grande liberté de distribution du programme sur les différents niveaux, minimisant au maximum les zones de circulation. Cette conception permet d’optimiser le rapport entre surface utile et surface construite, et de réduire ainsi le cout de l’opération.

L’intégration du bâtiment dans son environnement recherche la synthèse entre le tissu urbain du quartier du Borne, la logique systématique de la trame de la Barceloneta et la référence au tracé de l’Ensanche de Barcelone. Les façades de béton seront traitées selon un motif végétal – représentant l’image de troncs d’arbres – reprenant par mimétisme les espaces arborés du Parc de la Ciutadella voisin. Pour ce faire, le procédé du graphique concret sera mis en œuvre, basé sur l’emploi d’une membrane de papier spécialement traité, appliquée sur le coffrage et permettant de transposer un graphisme choisi directement sur la surface du béton. Celui-ci cesse alors d’être ressenti comme une matière lisse et froide, pour se convertir en surface organique et végétale.