SANDARU ○ Barcelona


[Traducció en curs de realització]

Selon les scientifiques, en dix ans, l’espérance de vie pourrait parvenir à 100 ans. Aujourd’hui, nos ainés possèdent une sorte de seconde opportunité, et atteignent ce qu’on appelle maintenant « le quatrième âge ».

Selon le chercheur du « Salk Institute Inder Verma », les thérapies géniques permettront de guérir l’hépatite C ou le cancer dans 35 à 40 ans, et il y aura des thérapies progressives capables de nous libérer des grandes maladies connues de nos jours.

Un dénominateur commun de toutes ses thérapies géniques consiste à chercher le processus de développement des cellules souches. Ces cellules sont indifférenciées et ont la propriété de se transformer au long de leur croissance en cellules de différents tissus et d’organes humains.

Une opération récemment réalisée à Barcelone a consisté à inoculer dans les tissus nécrosés du cœur d’un patient les cellules souches de la moelle osseuse du patient lui-même. En théorie, ces cellules (environ 20 millions) croîtront et se transformeront en un muscle cardiaque dans un processus de régénération de tissus extraordinaire.

Dans des tissus urbains d’âge avancé, comme celui de l’Ensanche (élargissement) de Barcelone, l’opération vivifiante des cellules souches est de plus en plus nécessaire. La stratégie de «régénération des tissus» est spécialement assimilable à des structures puissantes et fortement ancrées dans le territoire comme l’Ensanche, en excluant les effets secondaires et une symptomatologie de rejet.

L’Ensanche est comme un de ces habitants entre le troisième et le quatrième âge qui va expérimenter une relation collective dans le Centre de Jour SANDARU, quelqu’un qui est aujourd’hui aux portes d’une longévité insoupçonnée, avec une seconde opportunité pour apprendre, expérimenter, se consacrer à de nouvelles sensations et renaître dans une certaine mesure.

Nos ainés vont laisser leur rôle passif et avec leur expérience vont être à la tête des exigences de qualité de vie dans nos villes. Leur attitude va être réactive et exigera une architecture, un environnement, une ville à la hauteur de ses attentes.

Le Centre de Jour Sandaru est comme les 20 millions de cellules souches sur un tissu vieilli. Notre bâtiment permettra de vivifier la zone, pas seulement par son architecture mais aussi parce qu’il va être habité par des personnes exigeantes, avec un appétit d’apprendre et de faire connaissances, personnes conscientes de leur seconde chance, personnes qui veulent en apprendre plus chaque jour, tout compte fait des personnes expérimentées et ouvertes.

Permettons que l’expérience se trouve dans un bâtiment expérimental. (Pensé et doté pour générer l’expérience).

Permettons qu’un bâtiment expérimental soit à la tête d’un îlot d’équipements utiles à l’expérience collective des citoyens.

Permettons l’expérience collective d’un nombre important d’habitants régénérer cette partie du tissu de l’Ensanche, fatigué et endolorie par le passage du temps et l’oubli entretenu de certains tissus périphériques.


Lieu : Barcelone, Espagne ● Maître d’ouvrage : Mairie de Barcelone ● Equipe : BET structure Eskubi – Turro Arquitectes; BET Ingénierie Article 11 ● Programme : Centre de jour de personnes âgées et bureaux de Santé Publique ● Surface SDP : 5.350m2 ● Coût HT : 11.500.000 euros